dimanche 29 août 2010

Manifestation contre la lapidation, ce samedi 28 août 2010

"Environ 350 personnes ont manifesté samedi après-midi sur les marches du palais de justice de Bruxelles contre la condamnation à la lapidation de l'Iranienne Sakineh Mohammadi Ashtiani. Cette femme a été condamnée à la lapidation pour adultère et assassinat de son mari.
Plus de 60 organisations belges s'opposent à cette lapidation. Elles ont mené des actions dans différentes villes belges ce samedi. Au total, 109 manifestations étaient organisées samedi dans 106 villes dans le monde contre cette lapidation. "Nous montrons notre solidarité internationale avec Sakineh", indique la porte-parole du Conseil flamand des femmes, à l'origine de la manifestation. "La lapidation est une pratique inhumaine et une violation grave d'un des droits de l'homme les plus fondamentaux." Les manifestants ont construit sur les marches du palais de justice un mur symbolique pour protéger Sakineh Mohammadie Ashtiani.
A Bruxelles, quelque 350 personnes ont protesté contre cectte lapidation sur les marches du palais de justice.
avec Belga"


dimanche 25 avril 2010

Manifestation contre les signes religieux à l'école




Discours de Nadia Geerts :
"Parce que l’école n’est pas un lieu de culte ;
Parce que nous ne pouvons ignorer les cris d’alarme de nombreux enseignants et chefs d’établissements confrontés à l’immixtion du religieux dans la sphère scolaire ;
Parce que la prétendue liberté de choix n’est pas l’alpha et l’oméga du vivre ensemble ;
Parce que derrière le voile se profile trop souvent une contestation de la mixité et de l’égalité ;
Parce que les signes convictionnels fragmentent le corps social et nuisent à la sérénité des apprentissages ;
Parce que le décret neutralité est incompatible, dans son principe, avec l’affichage ostensible par les enseignants de leurs convictions religieuses ;
Parce qu’à l’école au moins, filles et garçons doivent être considérés comme égaux ;
Parce que le voile fait reposer sur la fille seule la charge de prouver qu’elle est respectable, et encore : sous condition ;
Parce qu’il est temps que nos écoles retrouvent la sérénité, après tant de rentrées scolaires perturbées ;
Parce que ce n’est pas aux chefs d’établissement de déterminer la place du religieux à l’école, mais aux ministres compétents ;
Parce que la revendication du droit de porter le voile partout et à tout âge est une revendication fondamentaliste qui met en cause les principes fondateurs de notre Etat de droit ;
Parce que si des élèves et des enseignants se mettaient à porter massivement un grand crucifix sur la poitrine, je gage qu’il ne faudrait pas vingt ans pour légiférer ;
Parce que le voile n’est pas un simple « bout de tissu » - sinon, nulle ne se battrait pour pouvoir le porter partout ;
Parce que l’interdiction est la seule manière de protéger celles qui sont contraintes de porter le voile ;
Parce que l’école est un lieu d’éducation et de sens ;
Parce qu’il est temps d’éduquer les garçons à respecter les filles, et non les filles à être respectables ;
Parce que si chacun se mettait à arborer les signes extérieurs de ses convictions, politiques, philosophiques ou religieuses, l’école deviendrait rapidement un champ de bataille ;
Parce qu’il est temps de dire STOP au fondamentalisme agissant ;
Parce que, comme le disait Lacordaire, entre le fort et le faible, c‘est la liberté qui opprime et la loi qui libère ;

Nous demandons aux responsables politiques de légiférer afin que dès la rentrée scolaire prochaine, tous les signes convictionnels soient interdits, tant pour les élèves que pour les enseignants.
Les atermoiements n’ont que trop duré. Le débat a été trop longtemps confisqué par des activistes qui se profilent comme les représentants auto-proclamés de leur prétendue communauté.
La laïcité, l’égalité et la mixité sont les fondements du vivre ensemble. Aujourd’hui, nous sommes là pour les défendre et appeler les politiques à les défendre avec nous."

vendredi 23 avril 2010

Rencontres au cimetière




Des visages, des figures qui ne sont plus.
Des regards mortels sur le juste humain,une communion solitaire noyée dans la stèle inéluctable du temps, les regarder, juste les regarder.

lundi 12 avril 2010

Bis repetita pour "Non bis in idem"!

Concert des mes potes de "Non bis in idem" à la rotonde du Stade Fallon de Woluwe-Saint-Lambert. Ambiance club de foot, lumières difficiles mais toujours aussi bon musicalement. C'est dans les espaces exigus que la mélodie nous oxygène ;-).


vendredi 19 février 2010

Tournage du clip de "Daydream" de MY TV IS DEAD

Les images parleront, j'espère, d'elles-mêmes : rencontres enrichissantes, expérience nourrissante, atmosphère lumineuse ... Une équipe d'enfer ;)

A visionner avec la musique 

dimanche 14 février 2010

MY TV IS DEAD au Kultuur Kaffee

Moi qui suis une enfant de la télé, je l'ai délaissée (à raison) vendredi soir pour aller écouter un groupe que je n'avais entendu que sur cd. MY TV IS DEAD m'a emmenée dans ses voyages musicaux. Quelle découverte!
Des notes justes, rythmées à imprimer sur mes images. Essayer de capter l'intensité du moment...

mercredi 3 février 2010

Flash-back

Un après-midi à jouer à la poupée vivante, nous avions l'impression d'avoir 8 ans, des déguisements et quelques fards bien apposés par Valou les doigts de fée.

Modèles : Lucie Bockstael, Monika Kostrubies, Lara Herbinia, Valérie Locatelli
Maquillages : Valérie Locatelli

samedi 23 janvier 2010

Tango!

Un petit tour à la cellule 133 qui n'a de carcéral que sa proximité avec la prison de Saint-Gilles... Qu'ils sont beaux ces danseurs de tango avec leur corps fier et agile. J'aime quand les pieds des femmes talonnent ceux de leur partenaire en évoquant sans cesse les plus belles amoures du monde. Les émotions s'abandonnent dans la danse de la rencontre musicale et sensuelle...

mardi 19 janvier 2010

C'est beau une ville la nuit...


Quand la poudreuse se transforme en sillons boueux, les lumières urbaines se déploient pour caresser les contours salis afin de nous faire patienter. Oh comme j'ai hâte de m'extasier devant les premiers bourgeons, de humer les nouvelles enjôleuses des herbes folles et de sentir les premiers émois des fleurs...Cela doit être mon côté bobo, tant pis, j'assume. Je laisse "l'underground" à qui veut, si on a besoin de moi, je suis au-dessus ;-)


dimanche 3 janvier 2010

Dimanche littéraire 2

Le principe : laisser votre plume s'exprimer au gré de ce que l'image vous inspire...
Le quoi du qu'est-ce ? c'est ICI


Une erreur est survenue dans ce gadget